scroll

Aigrette Garzette

Egretta Garzetta

Lire la suite <p><i>Egretta garzetta</i>, petit héron d’un blanc pur est superbe, vive, élégante. Elle se tient en eau peu profonde pour débusquer poissons et autres proies.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Poids :</strong> 500 g</p><p><strong>Envergure :</strong> 100 cm</p><p><strong>Longévité :</strong> 10 ans</p><p><strong>Habitat :</strong> Toutes zones humides ouvertes à l’intérieur des terres et zones côtières</p><p><strong>Reproduction :</strong> Niche en colonies sur des plateformes faites de branchettes et de roseaux, 3 à 5 jeunes nidicoles qui s’envolent à 5 semaines</p><p><strong>Régime alimentaire :</strong> L’Aigrette garzette exploite surtout la faune des milieux aquatiques, petits poissons et batraciens.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Le saviez-vous :</strong></p><p><strong>Les plumes ornementales de la livrée nuptiale de l'aigrette ont servi au XIXème siècle de précieux plumets. Cela a causé l’extermination de nombreuses colonies.</strong></p><p>&nbsp;</p><p><a class="bouton table" href="https://www.oiseaux.net/oiseaux/aigrette.garzette.html" target="_blank" rel="noopener noreferrer">En savoir plus</a></p>

Ara Ararauna

Ara Ararauna

Lire la suite <p>Malgré leurs comportements grégaires, les couples d'aras bleus sont unis pour la vie. Dans le groupe, on reconnait les couples en vol, aile contre elle, parfaitement synchronisés.</p>

Ara Hyacinthe

Anodrorhynchus Hyacinthinus

Lire la suite <p>Cet oiseau compte parmi les plus grands perroquets au monde. La force impressionnante de son bec lui permet de broyer les noix qu'il consomme. Il est d'ailleurs capable d'ouvrir une noix de coco !</p><p>La déforestation menace gravement cette espèce.</p>

Ara Macao

Ara Macao

Lire la suite <p>Très populaire en Amérique Latine, l'espèce est néanmoins de plus en plus rare dans certaines régions et souffre du commerce illégal. Elle est aussi menacée par la déforestation.</p>

Avocette Élégante

Recurvirostra Avosetta

Lire la suite <p><i>Recurvirostra avosetta</i>, aux motifs blanc et noir très contrastés, surprend par son bec atypique, recourbé vers le haut, qui lui sert à fouiller la vase.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Poids :</strong> 250 à 400g</p><p><strong>Envergure :</strong> 80cm</p><p><strong>Longévité :</strong> 25 ans</p><p><strong>Habitat :</strong> Zones humides, marais salants, vasières, lagunes.</p><p><strong>Moeurs :</strong> Migrateur</p><p><strong>Reproduction :</strong> Avril &nbsp;mai, niche souvent en colonies denses. Peu après l'éclosion, les 3 ou 4 jeunes sont actifs et capables de se nourrir seuls.</p><p><strong>Régime alimentaire :</strong> Insectes aquatiques, larves, vers, petits crustacés.</p><p>&nbsp;</p><p><a class="bouton table" href="https://www.oiseaux.net/oiseaux/avocette.elegante.html" target="_blank" rel="noopener noreferrer">En savoir plus</a></p>

Binturong

Arctictis Binturong

Lire la suite <p>Aussi appelé "chat ours", le binturong est nocturne et solitaire. Il évolue avec son corps robuste et sa longue queue préhensible dans la canopée des fôrets asiatiques. Le binturong se nourrit de petits animaux (insectes, invertébrés, petits mammifères) mais surtout de fruits. Arboricole, la majorité des aliments qu'il consomme se retrouve dans les arbres.</p>

Bouquetin Des Alpes

Capra Ibex

Lire la suite <p>Le bouquetin des Alpes se différencie du bouquetin ibérique par ses cornes qui partent vers l’extérieur. Le mâle, appelé bouc, possède des cornes pouvant atteindre 1 mètre et peser 8 kg. La femelle (étagne) quant à elle, possède des cornes bien plus petites qui mesurent 25 cm. Ce mammifère est très agile sur les rochers grâce à ses sabots antidérapants. C’est une espèce qui a failli disparaitre à la fin du XIXème siècle mais qui grâce à de nombreuses réintroductions, a pu se répartir et s’étendre.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Longueur :</strong> 140 à 150 cm</p><p><strong>Taille :</strong> Hauteur au garrot de 67 à 85 cm</p><p><strong>Poids :</strong> de 75 à 120 kg pour le mâle et de 40 à 75 kg pour la femelle</p><p><strong>Gestation :</strong> 5 mois ½</p><p><strong>Naissance :</strong> 1 petit</p><p><strong>Longévité :</strong> Entre 15 et 20 ans</p>

Bouquetin Ibérique

Capra Pyrenaica

Lire la suite <p>Le bouquetin ibérique ressemble à s’y méprendre au Bouquetin des Alpes, à l’exception de ses cornes aux spirales différentes dont la forme s’évase vers l’extérieur chez l’espèce Pyrénéenne. Présent sur toute la chaîne des Pyrénées jusqu’au 18ème siècle, ses effectifs ont décliné peu à peu pour disparaître totalement à la fin du siècle dernier par la main de l’homme et la pression de la chasse. Aujourd’hui le plan de réintroduction de l’espèce débuté en 2014 par le Parc National des Pyrénées et soutenu par la Fondation Pyrénées Conservation est un succès. Les premiers spécimens relâchés sur Cauterets ont créé un noyau de population fixe avec les 1ères naissances à la clé en 2015. D’autres lâchers sont prévus jusqu’en 2020, pour faire revivre nos montagnes avec ce seigneur des cimes.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Longueur :</strong> environ 1,6 m</p><p><strong>Hauteur :</strong> 1,5 m</p><p><strong>Poids :</strong> de 40 kg à 110 kg</p><p><strong>Gestation :</strong> 170 jours</p><p><strong>Naissance :</strong> jusqu'à 2 petits</p><p><strong>Longévité :</strong> de 15 à 16 ans</p>

Chevreuil

Capreolus Capreolus

Lire la suite <p>Si le cerf est bien le plus imposant, le plus majestueux et le plus noble des animaux des forêts de France, Capreolus capreolus, lui, est incontestablement le plus gracieux. Elégant et subtil… il n’est pas seigneur mais prince. Une noblesse bien méritée…Il porte des bois qui tombent chaque année en automne et repoussent à la fin de l’hiver, recouverts par un velours protecteur. Fin gourmet, ce n’est pas un tondeur comme le cerf, mais un cueilleur sélectif, qui se régale des pointes de graminées ou de feuilles. Sa reproduction est unique chez les cervidés. L’accouplement a lieu en plein été mais la gestation ne commence pas avant décembre. Différée pour permettre au faon de naître à une époque plus favorable, en mai. Roux tachetés de blanc pour le camouflage, les faons ne dégagent pas d’odeur et restent immobiles, enroulés sur eux-mêmes pour échapper aux prédateurs. Ne les touchez si vous les trouvez dans cette position, ils ne sont pas abandonnés, la chevrette n’est jamais loin et vient les allaiter trois fois par jour.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Longueur :</strong> 1,35 m</p><p><strong>Hauteur :</strong> 80 cm</p><p><strong>Poids :</strong> environ 30 kg</p><p><strong>Gestation :</strong> 5 mois</p><p><strong>Naissance :</strong> jusqu'à 2 petits</p><p><strong>Longévité :</strong> environ 15 ans</p>

Chien De Prairie À Queue Noire

Cynomys Ludovicianus

Lire la suite <p>Le chien de prairie vit dans les vastes plaines d'Amérique du Nord. Cette espèce grégaire vit en colonie et creuse de profonds terriers lui permettant de se protéger des menaces extérieures. Le chien de prairie se nourrit à 98% de matière végétale mais peut également se nourrir de petits insectes à l'ocassion.</p>

Cigogne Blanche

Ciconia Ciconia

Lire la suite <p><i>Ciconia ciconia</i> est l'une des espèces européennes qui a subi un des déclins les plus rapides au 20ème siècle. Aujourd’hui, au sud de son aire de répartition (France et péninsule Ibérique) cette tendance semble être inversée. La régression de l'espèce est notamment liée à l’emploi de pesticides car elles les ingèrent en consommant &nbsp;insectes et rongeurs.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Poids :</strong> 3000 à 3500g</p><p><strong>Envergure :</strong> 215cm</p><p><strong>Longévité :</strong> 26 ans</p><p><strong>Habitat :</strong> Zones ouvertes &nbsp;et dégagées de cultures et &nbsp;prairies humides.</p><p><strong>Mœurs :</strong> Migrateur</p><p><strong>Reproduction :</strong> Énorme nid placé dans des lieux hauts et découverts, réutilisé tous les ans. Ponte unique de 4 œufs, jeunes nidicoles, envol à 60 jours</p><p><strong>Régime alimentaire :</strong> Carnivore : grenouilles, lézards, anguilles, vers de terre, reptiles, poissons, sauterelles, escargots, poussins et souris.</p><p>&nbsp;</p><p><a class="bouton table" href="https://www.oiseaux.net/oiseaux/cigogne.blanche.html" target="_blank" rel="noopener noreferrer">En savoir plus</a></p>

Conure Soleil

Aratinga Solstitialis

Lire la suite <p>D'une grande beauté, ses couleurs flamboyantes, prenant une couleur jaune orangé semblable à l’or lui ont valu son nom de perruche soleil.</p>

Crabier Chevelu

Ardeola Ralloides

Lire la suite <p><i>Ardeola ralloides</i>, beau petit héron, d’une subtile nuance de rose ocré au repos, révèle en vol, le blanc pur de ses ailes. On l’observe souvent sur la végétation flottante des bords de lacs.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Poids :</strong> 250 à 300g</p><p><strong>Envergure :</strong> 45cm</p><p><strong>Longévité :</strong> 11 ans</p><p><strong>Habitat :</strong> Marais et &nbsp;lacs avec une épaisse végétation riveraine et aquatique</p><p><strong>Mœurs :</strong> Migrateur</p><p><strong>Reproduction :</strong> Niche en colonies dans les arbres, les buissons ou les roseaux. Jeunes nidicoles, envol à 45 jours</p><p><strong>Régime alimentaire :</strong> Niche en colonies dans les arbres, les buissons ou les roseaux. Jeunes nidicoles, envol à 45 jours</p><p>&nbsp;</p><p><a class="bouton table" href="https://www.oiseaux.net/oiseaux/crabier.chevelu.html" target="_blank" rel="noopener noreferrer">En savoir plus</a></p>

Daim

Dama Dama

Lire la suite <p>La plupart des cervidés naissent avec des tâches claires sur le corps. Ces tâches disparaissent avec l’âge pour donner une robe unie. Ce n’est pas le cas pour le daim qui conserve ce pelage. Seuls les mâles portent des bois pouvant mesurer jusqu’à 90 cm. Contrairement au cerf élaphe qui a des bois pointus, le daim a deux grands bois « palmés ». Les bois poussent en juin avec une fine couche de velours. Comme pour le cerf élaphe, le daim est polygame et l’intérêt pour les mâles est d’avoir le plus grand harem possible. Autant diurne que nocturne, il a des pics d’activités à l’aube et au crépuscule. Les mâles sont souvent solitaires tandis que les femelles et leurs faons vivent en harde. Principalement herbivore, il se nourrit d’herbe, de bourgeons, de feuilles, de pousses, de racines et durant l’automne, il consomme aussi des graines et des glands.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Hauteur :</strong> Entre 140 et 160 cm</p><p><strong>Poids :</strong> 50 à 80 kg</p><p><strong>Gestation :</strong> 230 jours</p><p><strong>Naissance :</strong> 1 faon</p><p><strong>Longévité :</strong> 16 ans</p>

Échasse blanche

Himantopus Himantopus

Lire la suite <p><i>Himantopus himantopus</i>, est très facile à reconnaître grâce à ses pattes rose extraordinairement longues et son élégance gracile, soulignée par un &nbsp;joli bec effilé.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Poids :</strong> 200g &nbsp;</p><p><strong>Envergure :</strong> 83cm</p><p><strong>Longévité :</strong> Espèce protégée</p><p><strong>Habitat :</strong> marais d'eau douce et salée, vasières, lacs peu profonds, champs inondés et rizières.</p><p><strong>Mœurs :</strong> Migrateur</p><p><strong>Reproduction :</strong> Nid à peine gratté dans le sol. Jeunes nidifuges, envol à 4 semaines</p><p><strong>Régime alimentaire :</strong> Insectes et larves aquatiques, vers, têtards, crustacés, mollusques.</p><p>&nbsp;</p><p><a class="bouton table" href="https://www.oiseaux.net/oiseaux/echasse.blanche.html" target="_blank" rel="noopener noreferrer">En savoir plus</a></p>

Ecureuil De Prévost

Callosciurus Prevostii

Lire la suite <p>L’écureuil arboricole de Prévost fréquente les forêts secondaires, palmeraies et vergers notamment en Thaïlande, en Malaisie et sur les îles Indonésiennes de Sumatra et Bornéo. Reconnaissable à son pelage tricolore, noir sur le dos, orangé sous le ventre, le tout séparé d’une bande blanche, il est représenté en Asie par une dizaine de sous-espèces.</p><p>Son alimentation se compose principalement de fruits, bien qu'il consomme également des insectes.</p><p>Le cycle de reproduction de l'écureuil de Prévost est encore méconnu, mais nous savons que sa période de gestation est d'environ 40 jours et que la femelle met bas de 1 à 4 petits.</p>

Etourneau De Bali

Leucopsar Rothschildi

Lire la suite <p>Endémique de l’île de Bali, ce bel oiseau blanc aux yeux cernés d’un bleu lumineux est extrêmement menacé dans son milieu naturel. Le parc participe à sa protection via un EEP en accueillant ce couple pouvant se reproduire.</p>

Faucon Crècerelette

Falco Naumanni

Lire la suite <p>Le faucon crècerellette peut être confondu avec le faucon crécerelle car il pratique aussi le vol en "saint esprit" pour repérer ses proies.. Mais sa voix très différente permet aisément son identification.</p><p>&nbsp;</p><p>Le faucon crècerellette ne construit pas de nid mais dépose ses œufs directement dans la cavité d’un arbre ou d’un vieux mur qu’il a aménagé. Il pond en colonie pouvant atteindre 100 couples. Le nombre d’œufs varie de 1 à 6. Il se nourrit principalement d’invertébrés : lézards, sauterelles, grillons.</p>

Flamant Rose

Phoenicopterus Roseus

Lire la suite <p><i>Phoenicopterus roseus</i> est superbe dans sa livrée rose clair. Nicheur dans le sud de la France, il regagne l’Afrique du nord pour passer l’hiver.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Poids :</strong> 3 à 4 kg</p><p><strong>Envergure : </strong>160 cm</p><p><strong>Longévité :</strong> 40 ans</p><p><strong>Habitat :</strong> lié aux eaux saumâtres, lagunes et étangs littoraux</p><p><strong>Mœurs :</strong> Migrateur</p><p><strong>Reproduction :</strong> Niche en vastes colonies pouvant atteindre plusieurs milliers de couples. Oeuf unique annuel, &nbsp;jeune semi &nbsp; nidifuge, envol à 10 semaines</p><p><strong>Régime alimentaire :</strong> Filtre l'eau des lagunes et étangs saumâtres grâce à un bec spécialisé à la recherche de crevettes.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Le saviez-vous :</strong></p><p><strong>La crevette appelée Artemia salenia, est à l'origine de la couleur rose du flamant.</strong></p><p>&nbsp;</p><p><a class="bouton table" href="https://www.oiseaux.net/oiseaux/flamant.rose.html" target="_blank" rel="noopener noreferrer">En savoir plus</a></p>

Genette

Genetta Genetta

Lire la suite <p>Discrète, nocturne et solitaire, la genette est un excellent grimpeur et est à l’aise jusque dans les petites branches. Carnivore et opportuniste, elle chasse essentiellement à terre et tout ce qui est plus petit qu’elle. Elle ne dédaigne pas certains fruits ou baies. La genette n’a pas de terrier fixe, sauf en période de gestation. Elle passe ses journées à dormir sous un rocher, dans un arbre ou dans un terrier inoccupé.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Taille :</strong> 40 à 56 cm</p><p><strong>Poids :</strong> 1,3 à 2 kg</p><p><strong>Gestation :</strong> 68 à 75 jours</p><p><strong>Naissance :</strong> 1 à 4 petits</p><p><strong>Longévité :</strong> 10 ans</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Le saviez-vous :</strong></p><p><strong>Absente d’Europe, la genette a été importée par les Sarrazins dont elle était l’animal de compagnie.</strong></p>

Goura De Victoria

Goura Victoria

Lire la suite <p>Vivant dans les forêts de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Goura de Victoria est le plus grand pigeon terrestre du monde. Spectaculaire à observer, il est aujourd’hui menacé par la déforestation (plantation de palmiers à huile) et le braconnage.</p>

Grand Corbeau

Corvus Corax

Lire la suite <p>Vivant dans des habitats sauvages comme les falaises côtières, les forêts de haute montagne, le grand corbeau est observé le plus souvent en couple. Cependant, lors d’une curée, il peut se retrouver en groupe avec une vingtaine de congénères. Il possède un plumage brillant avec des plumes bleu-violet et porte de longues plumes ébouriffées sur la gorge.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Poids :</strong> 690 g à 1,6 kg</p><p><strong>Envergure :</strong> 116 à 118 cm</p><p><strong>Longévité :</strong> 16 ans</p><p><strong>Reproduction :</strong> Dès le printemps, la femelle pond entre 3 et 6 œufs de couleur bleu pâle ou verdâtre mouchetés de gris ou de brun.</p><p><strong>Régime alimentaire :</strong> &nbsp;Omnivore et opportuniste, le grand corbeau se nourrit principalement de charognes mais aussi d’arthropodes, d’amphibiens, de petits mammifères, d’oiseaux et de reptiles. Il consomme également graines, glands, fruits et bourgeons.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Le saviez-vous :</strong></p><p><strong>Le grand corbeau émet des séries de cris variés. Il peut produire jusqu’à 30 sortes de vocalises !</strong></p>

Grèbe Castagneux

Tachybaptus Ruficollis

Lire la suite <p><i>Tachybaptus ruficollis</i> est le plus petit des grèbes et se reconnait aisément à ses joues et son cou brun roux. Il est présent sur tous les plans d’eau, même les plus minimes.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Poids :</strong> 100 à 200 g</p><p><strong>Envergure : </strong>40 cm</p><p><strong>Longévité : </strong>13 ans</p><p><strong>Habitat : </strong>Petits étangs, mares et fossés inondés.</p><p><strong>Mœurs :</strong> Sédentaire</p><p><strong>Régime alimentaire : </strong>Poissons, insectes, invertébrés aquatiques</p><p><strong>Reproduction : </strong>mai à juillet, nid flottant amarré à la berge, 5 à 6 &nbsp;jeunes nidifuges, volent à 1 mois 1 /2</p>

Grèbe Huppé

Podiceps Cristatus

Lire la suite <p><i>Podiceps cristatus</i> est par excellence un oiseau d'eau. Il y passe toute son existence à nager et à plonger. Même la reproduction s'effectue sur un nid flottant près des berges. Superbe à la saison des amours, sa tête ressemble à une fleur d’Iris.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Poids :</strong> 700 à 1200 g</p><p><strong>Envergure :</strong> 90 cm</p><p><strong>Longévité :</strong> 10 ans</p><p><strong>Habitat :</strong> Lacs et étangs bordés de roseaux.</p><p><strong>Mœurs :</strong> Sédentaire</p><p><strong>Régime alimentaire :</strong> Poissons, insectes et autres animaux aquatiques</p><p><strong>Reproduction :</strong> mai à juillet, 4 à 5 œufs dans un nid flottant caché dans les roseaux, jeunes nidifuges.</p>

Grue Demoiselle

Grus Virgo

Lire la suite <p>La plus petite, mais la plus élégante des grues.</p><p>&nbsp;</p><p><a class="bouton table" href="https://www.oiseaux.net/oiseaux/grue.demoiselle.html" target="_blank" rel="noopener noreferrer">En savoir plus</a></p>

Gypaète Barbu

Gypaetus Barbatus

Lire la suite <p>Dernier maillon de la chaîne alimentaire, le Gypaète, <i>Gypaetus barbatus</i>, est un charognard exclusif, son gosier élastique et &nbsp;son système digestif lui permettent de se nourrir essentiellement d’os, complétés par un peu de viande et de tendons. Lorsqu'un os s'avère trop gros pour être englouti tel quel, il le saisit entre ses serres ou dans son bec, s’envole et le lâche au-dessus d’un pierrier, dit pierrier de cassage.</p><p>&nbsp;</p><p>De là vient son surnom de casseur d'os.</p><p>&nbsp;</p><p>Avec son physique si particulier et sa grande envergure, nos ancêtres ont prêté au Gypaète des pouvoirs démoniaques. Ils le considéraient comme une bête féroce, représentant un danger pour les troupeaux et l’Homme ! Son cercle rouge autour de l’œil était le signe du démon et son poitrail dégoulinant était la preuve, selon nos ancêtres, qu’il se baignait dans le sang de ses victimes !</p><p>&nbsp;</p><p>C’est à cause de ces croyances qu’il a failli disparaitre. C’était bien sûr ignorer que le Gypaète ne se nourrit presque qu’exclusivement d’os, remplissant ainsi un rôle de nettoyeur des montagnes et qu’il a l’habitude de colorer son poitrail de boue rouge pour montrer à ses congénères qu’il est maître de son territoire !</p><p>&nbsp;</p><p>Dès les années 1980, la Vulture Conservation Foundation (VCF) a initié un projet de réintroduction des gypaètes barbus dans les Alpes. Grâce à une collaboration avec plus de 50 parcs zoologiques européens qui les reproduisent, le gypaète barbu a été réintroduit dans plusieurs régions, notamment dans les Alpes, où 15 à 20 couples nichent aujourd'hui</p><p>&nbsp;</p><p>Il est encore considéré aujourd’hui comme le rapace le plus menacé d’Europe, mais grâce aux efforts conjugués des parcs zoologiques et des associations de protection de la nature, son avenir semble assuré.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Envergure :</strong> 2,60 à 3 m</p><p><strong>Poids :</strong> 5 à 6 kg</p><p><strong>Longévité :</strong> environ 30 ans</p><p><strong>Ponte :</strong> 1 ou 2 œufs de décembre à mars</p><p><strong>Incubation :</strong> de 53 à 58 jours</p>

Héron Garde-Bœuf

Bubulcus Ibis

Lire la suite <p><i>Bubulcus ibis</i>, blanc immaculé, arbore à la saison des amours, une calotte beige. On l’identifie souvent &nbsp;près des troupeaux ou dans les labours récents à la recherche de vers et larves.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Poids :</strong> 400 g</p><p><strong>Envergure :</strong> 90 cm</p><p><strong>Longévité :</strong> 15 ans</p><p><strong>Habitat :</strong> Pas forcément lié aux zones humides</p><p><strong>Moeurs :</strong> Sédentaire</p><p><strong>Reproduction :</strong> Niche en colonies dans les buissons en bordure d’étangs. 3 à 5 jeunes nidicoles qui s’envolent à 4 semaines</p><p><strong>Régime alimentaire :</strong> Petits invertébrés et insectes qu’il pique sur le dos des vaches pour les débarrasser des parasites.</p><p>&nbsp;</p><p><a class="bouton table" href="https://www.oiseaux.net/oiseaux/heron.garde-boeufs.html" target="_blank" rel="noopener noreferrer">En savoir plus</a></p>

Huîtrier Pie

Haematopus Ostralegus

Lire la suite <p><i>Haematopus ostralegus</i>, spectaculaire et trapu, noir et blanc pur et bec orange vif, est aussi beau que bavard.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Poids :</strong> 400 à 700g</p><p><strong>Envergure :</strong> 86cm</p><p><strong>Longévité :</strong> 36 ans</p><p><strong>Habitat :</strong> littoral marin préférant les rivages plats, les étendues vaseuses des baies et des estuaires</p><p><strong>Mœurs : </strong>Migrateur partiel</p><p><strong>Reproduction :</strong> mars à mai, trois œufs &nbsp;couvés pendant 24 à 27 jours.</p><p><strong>Régime alimentaire :</strong> moules, coques, gastéropodes, des crabes, lombrics et insectes.</p><p>&nbsp;</p><p><a class="bouton table" href="https://www.oiseaux.net/oiseaux/huitrier.pie.html" target="_blank" rel="noopener noreferrer">En savoir plus</a></p>

Ibis Chauve

Geronticus Eremita

Lire la suite <p>L’ibis chauve est plus trapu et plus noir que l’ibis falcinelle, avec un cou et des pattes plus courts.</p><p>&nbsp;</p><p>L’ibis chauve est grégaire. Ils se nourrissent et dorment en groupes. Ils se nourrissent en « picorant » le sol avec leur long bec courbe, ou en sondant dans les crevasses et les fissures du sol. &nbsp;Ils se nourrissent pendant la journée. Ils dorment et nichent sur des falaises, proches d’eau courantes ou au bord de la mer. L’ibis chauve est migrateur et se nourrit d’insectes (sauterelles, criquets, scarabées), de petits reptiles, de scorpions, de batraciens, de poisson, de petits mammifères et d’oiseaux.</p>

Ibis Rouge

Eudocimus Ruber

Lire la suite <p>L’oiseau de feu au rouge éclatant vit dans les mangroves, marais, lacs et lagons d’Amérique du sud. Son bec courbé, long et fin qu’il peut enfoncer dans la vase lui permet de capturer crustacés, coquillages et autres mollusques.</p>

Isard

Rupicapra Pyrenaica

Lire la suite <p><i>Rupicapra pyrenaica</i>, est le cousin Pyrénéen du chamois. Plus petit mais plus gracieux ! Sa grande différence : c’est son écharpe noire qui descend le long du cou.</p><p>Merveilleusement adapté à la vie montagnarde, ses sabots, véritables chaussons d’escalade, collent littéralement au rocher &nbsp;et son cœur, bien plus gros que le nôtre lui permet de s’élever de 1000 mètres en quelques minutes.</p><p>Trop rapide pour le loup, l’ours ou les chiens, adulte &nbsp;il n’a pratiquement aucun ennemi excepté l’homme. &nbsp;En revanche dans leurs premiers jours, les chevreaux paient un lourd tribu à l’aigle royal.</p><p>La saison du rut, en novembre, est un grand spectacle. &nbsp;Folles poursuites et combats virils dans les pentes escarpées permettent alors aux mâles d’établir une hiérarchie indispensable à l’accouplement et à la pérennité de l’espèce.</p><p>Présent partout dans les Pyrénées, l’isard vit en moyenne un peu plus de vingt ans.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Longueur :</strong> 1,1 m</p><p><strong>Hauteur :</strong> 70 cm</p><p><strong>Poids :</strong> 40 kg</p><p><strong>Gestation :</strong> 165 jours</p><p><strong>Naissance :</strong> 1 petit</p><p><strong>Longévité :</strong> jusqu'à 22 ans</p>

Léiothrix Jaune

Leotrix Lutea

Lire la suite <p><i>Leotrix lutea</i>, clown bariolé d’une palette de couleurs incroyable, nous vient des contreforts de l’hymalaya. Echappé de captivité, il a conquis le piémont Pyrénéen en quelques années.</p>

Loup Gris D'Europe

Canis Lupus

Lire la suite <p>Depuis l’aube des temps, <strong>le loup</strong>, <i>Canis lupus</i>, ou son mythe, accompagne les hommes. Mal connu et mystérieux, cet animal intelligent, qui vit en groupes sociaux structurés, que l’on dit dangereux parce que prédateur, est entouré d’une aura de terreur qui commence tout juste à s’estomper.</p><p>La force de la chasse en groupe lui permet de capturer des proies de très grande taille. Situé en haut de la chaîne alimentaire, il joue un rôle essentiel dans les équilibres naturels.</p><p>Entré dans le parc du Mercantour depuis l’Italie en 1992, il recolonise peu à peu tous les territoires de notre pays à sa convenance. Il est perçu aujourd’hui comme la preuve intangible d’une qualité d’habitat respectant la biodiversité.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Longueur :</strong> jusqu'à 1,9 m</p><p><strong>Hauteur :</strong> 90 cm</p><p><strong>Poids :</strong> 45 kg</p><p><strong>Gestation :</strong> 63 jours</p><p><strong>Naissance :</strong> 1 à 11 petits</p><p><strong>Longévité :</strong> 15 ans</p><p>&nbsp;</p><p><strong>NOUVEAUTÉ !</strong></p><p>Passez une nuit au milieu des loups, dans une cabane de trappeur.</p><p><a class="bouton table" href="http://www.parc-animalier-pyrenees.com/gp/La-cabane-du-trappeur/89" target="_blank" rel="noopener noreferrer">Plus d'informations ici.</a></p>

Loup Noir Du Canada

Canis Lupus Occidentalis

Lire la suite <p>Le loup noir du Canada est une sous-espèce du loup gris, il vit en meute de 5 à 12 individus. Il est un des loups les plus imposants, et peut peser jusqu'à 80kg. La cohésion de la meute est primordiale pour l'accès à la nouriture. Plus la meute est forte, plus la taille des proies peut être grande. Il fréquente les forêts boréales ainsi que les toundras du Canada et de l'Alaska. La meute est dirigée par un couple dominant, appelé le couple alpha, qui est le seul à pouvoir se reproduire.&nbsp;</p>

Loutre

Lutra Lutra

Lire la suite <p><strong>La loutre</strong>, <i>Lutra lutra</i>, est un mustélidé ultra adapté à la vie aquatique avec ses quatre pattes palmées et ses apnées record de plusieurs minutes. Pêcheuse hors-pair cette spécialisation a failli lui être fatale.</p><p>Chassée autrefois &nbsp;pour sa fourrure de grande valeur, elle l’a aussi été plus récemment pour ses dégâts causés aux piscicultures.</p><p>Aujourd’hui, les mesures de protection et une meilleure qualité des eaux ont permis son grand retour sur nos rivières. Chez la loutre tout est grâce jusqu’au nom de son nid douillet, la "catiche" où elle élève ses loutrons.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Longueur :</strong> 1,05 m</p><p><strong>Poids :</strong> 7,6 kg</p><p><strong>Gestation :</strong> 70 jours</p><p><strong>Naissance :</strong> 3 petits</p><p><strong>Longévité :</strong> 15 ans</p>

Loutre Géante

Pteronura Brasiliensis

Lire la suite <p><i>Pteronura brasiliensis</i> est la plus grande des 13 espèces de loutres réparties dans le monde. Adulte, elle mesure 1,5 m à 1,8 m de long pour un poids de 25 à 32kg. Après une gestation de 65 à 72 jours la femelle met bas de 1 à 4 petits qui atteindront leur maturité sexuelle entre deux et trois ans. Grégaire, la famille peut compter jusqu’à 10 individus, généralement le couple et les jeunes des 2 années précédentes. Elle se nourrit principalement de poissons, mais aussi de crustacés et de petits caïmans. Seulement quelques milliers d’individus subsistent aujourd’hui dans toute l’Amérique du sud.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Longueur :</strong> jusqu'à 2 m</p><p><strong>Hauteur :</strong> 90 cm</p><p><strong>Poids :</strong> 30 kg</p><p><strong>Gestation :</strong> 65 jours</p><p><strong>Naissance :</strong> 1 à 4 petits</p><p><strong>Longévité :</strong> 10 à 15 ans</p>

Loutre Naine

Aonyx Cinereus

Lire la suite <p>Joueuse et très sociable, cette espèce diurne, excelle dans le milieu aquatique. Aussi appelée loutre cendrée, elle se nourrit de crustacés, mollusques et grenouilles qu'elle complète souvent avec des poissons. Unis pour la vie, les deux parents s'occupent d'élever les jeunes. Les portées comptent en moyenne 4 petits, qui naissent aveugles. Ils n'ouvrent les yeux qu'au bout de 5 semaines et apprennent à nager à 10 semaines environ. Matures sexuellement à l'âge de deux ans, ils quittent alors le clan.</p>

Lynx

Lynx Lynx

Lire la suite <p><strong>Le Lynx</strong>, <i>Lynx lynx</i>, plus grand et surtout encore plus félin qu’un chat sauvage, est un super prédateur. Attachant certes, mais redoutable chasseur nocturne à l’agilité aussi développée que sa vue. Son regard transperce et intimide alors que sa douce fourrure rousse mouchetée de noir et les touffes de poil qui ornent ses oreilles et ses joues le rendraient presque câlin.</p><p>Espiègle et discret il vit dans les grandes forêts, très rarement en milieu ouvert. Il passe ses journées couché sur une branche, de laquelle il bondit parfois sur ses victimes, lièvres, jeunes cervidés et oiseaux nichant au sol.</p><p>Il n’a jamais vraiment disparu des Pyrénées mais ses effectifs étaient tombés très bas partout ailleurs en France. Sa réintroduction commence dans les Vosges et le Jura dans les années 70. Depuis, sa super prédation sur le chevreuil lui attire les foudres des chasseurs qui voient en lui un redoutable concurrent…</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Longueur :</strong> 1,5 m</p><p><strong>Hauteur :</strong> jusqu'à 75 cm</p><p><strong>Poids :</strong> 30kg</p><p><strong>Gestation :</strong> 63 jours</p><p><strong>Naissance :</strong> 1 à 3 petits</p><p><strong>Longévité :</strong> 15 ans</p>

Maki Catta

Lemur Catta

Lire la suite <p>Présent uniquement dans les forêts humides du sud de Madagascar, le maki catta se différencie des autres lémuriens en passant la moitié de son temps au sol. C'est un animal sociable qui vit en groupe, les groupes sont dirigés par les femelles. Espèce diurne et omnivore, le maki catta se nourrit essentiellement de végétaux et peut aussi se nourrir d'insectes et de petits vertébrés. Ici aussi, ce sont les femelles dominantes qui contrôlent l'accès à la nourriture.</p>

Mangouste Naine

Helogale Parvula

Lire la suite <p>Malgré ses quelques 300g affichés sur la balance, la mangouste naine n’en reste pas moins un terrible prédateur pour les insectes et petits mammifères qui croisent son chemin. Elle est reconnaissable à sa petite taille et à ses oreilles rondes. La mangouste naine évolue dans les savanes et zones boisés du sud et de l'est de l'Afrique, sous l'autorité de la femelle dominante. Etonnament agile, elle est le plus petit carnivore de ce continent, et apprécie particulièrement les termites et scorpions.&nbsp;</p>

Marmotte

Marmota Marmota

Lire la suite <p><strong>La marmotte</strong>, <i>Marmotta marmotta</i>, originaire des alpes, a été réintroduite dans les Pyrénées en 1948. Elle affectionne les prairies bien ensoleillées entre 1000 et 2000 mètres d’altitude.</p><p>Elle procure la joie des touristes par ses facéties et les jeux insouciants des marmottons dans les pelouses fleuries.</p><p>Maillon essentiel de la chaîne alimentaire pour la survie de l’aigle royal, ses populations explosent littéralement aujourd’hui sur l’ensemble de la chaîne de Pyrénées.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Longueur :</strong> 80 cm</p><p><strong>Poids :</strong> jusqu'à 5 kg</p><p><strong>Gestation :</strong> 34 jours</p><p><strong>Naissance :</strong> 2 à 5 petits</p><p><strong>Longévité :</strong> jusqu'à 20 ans</p>

Martre À Tête Grise

Eira Barbara

Lire la suite <p>La martre à tête grise est un animal solitaire, diurne avec des pics d’activités à l’aube et au crépuscule. C’est également un bon grimpeur qui chasse aussi bien au sol que dans la canopée. Elle est capable de tuer des proies bien plus gros qu’elle. Elle peut avoir une portée de 1 à 3 petits qui naissent entièrement poilus avec les oreilles et les yeux fermés. Ils vont rester dans la tanière environ 50 jours, puis s’éduquer avec leur mère.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Longueur :</strong> 40 à 50 cm et son immense queue fait entre 60 et 70 cm.</p><p><strong>Taille :</strong> 50 cm</p><p><strong>Poids :</strong> De 4 à 6.5 kg</p><p><strong>Gestation :</strong> 30 à 68 jours</p><p><strong>Naissance :</strong> 1 à 3 petits</p><p><strong>Longévité :</strong> 10 ans</p>

Mouette Rieuse

Chroicocephalus Ridibundus

Lire la suite <p><i>Larus ridibundus</i>, familière de nos plans d’eau et nos rivières, se nourrit dans les labours de diverses larves. Magnifique en été quand elle se coiffe de noir.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Poids :</strong> 225 à 350g</p><p><strong>Envergure :</strong> 105cm</p><p><strong>Longévité :</strong> 32 ans</p><p><strong>Habitat :</strong> Littoral, &nbsp;marais, des étangs et des &nbsp;lacs. Elle hiverne dans des habitats côtiers variés.</p><p><strong>Mœurs :</strong> Sédentaire</p><p><strong>Reproduction :</strong> Nidifie en grandes colonies, jusqu'à 1000 couples. 2 à 3 jeunes semi nidicoles.</p><p><strong>Régime alimentaire :</strong> Insectes, poissons, souris</p><p>&nbsp;</p><p><a class="bouton table" href="https://www.oiseaux.net/oiseaux/mouette.rieuse.html" target="_blank" rel="noopener noreferrer">En savoir plus</a></p>

Ocelot

Leopardus Pardalis

Lire la suite <p>L’ocelot est un chat sauvage qui possède la plus belle fourrure du monde des félins. Ce qui lui a voulu d’être pourchassé tant le commerce de fourrure d’ocelot était florissant durant les années 60 et 70.</p><p>Il s’agit également d’un très bon grimpeur qui possède un odorat très développé. L’ocelot a la particularité de dormir avec la tête sur ses pattes antérieures étendues, comme les chiens.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Hauteur :</strong> 85 à 100 cm</p><p><strong>Poids :</strong> 7 à 13 kg</p><p><strong>Gestation :</strong> 80 jours</p><p><strong>Naissance :</strong> 1 à 4 petits</p><p><strong>Longévité :</strong> Environ 10 ans</p>

Ouistiti À Toupet Blanc

Callithrix Jacchus

Lire la suite <p>L'ouistiti à pinceaux est l'espèce la plus répandue en Amérique du Sud. Le groupe familial est structuré autour d'un couple reproducteur qui partage le soin des petits avec la jeune progéniture et des adultes liés au clan.</p>

Ouistiti Argenté

Mico Argentatus

Lire la suite <p>Le Ouistiti argenté vit dans la forêt tropicale brésilienne, principalement dans le creux des arbres. Il fait partie des plus petits singes du monde. La femelle peut donner naissance à des jumeaux deux fois par an, la gestation dure 145 jours.</p>

Ouistiti Pygmée

Cebuella Pygmaea

Lire la suite <p>C'est le plus petit singe du monde. 16 g à la naissance et seulement 120 g à l'âge adulte. Il vit en famille dans les forêts tropicales d'Amazonie, où il se nourrit de fruits, d'insectes et surtout de la sève des arbres.</p>

Ours

Ursus Arctos

Lire la suite <p>Parmi les animaux emblématiques des Pyrénées, il en est un, l’unique, dont l’histoire est liée depuis la nuit des temps avec celle des hommes : <strong>l’Ours</strong>, <i>Ursus arctos</i>, le plus fabuleux symbole de la vie sauvage.</p><p>Aucun autre animal ne résonne dans le cœur et dans l’esprit des Pyrénéens de la même manière. &nbsp;Vénéré par les uns, haï par les autres, haine ou crainte, simple respect écologique, personne ne reste indifférent à sa rencontre et à son histoire, située hors du temps, irréelle.</p><p>Longtemps pourchassé, c’est désormais en France une espèce protégée, où les derniers survivants se tiennent confinés dans les Pyrénées.</p><p>Aujourd’hui, il fait partie d’un programme de réintroduction qui suscite toujours autant de passion.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Longueur :</strong> jusqu'à 3 m</p><p><strong>Hauteur :</strong> jusqu'à 1,5 m</p><p><strong>Poids :</strong> jusqu'à 300 kg</p><p><strong>Gestation :</strong> 3 mois</p><p><strong>Naissance :</strong> 1 petit de 225 g</p><p><strong>Longévité :</strong> 45 ans</p>

Panda Roux

Ailurus Fulgens

Lire la suite <p>Le panda roux vit en solitaire en dehors de la saison des amours. Il passe la plupart de ses journées à se reposer sur une branche comme le ferait un chat. Le panda roux est bien plus actif au crépuscule. Il est de nature timide et inoffensive s'il ne se sent pas menacé.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Longueur :</strong> 51 à 64 cm</p><p><strong>Taille :</strong> 1m50 au garrot</p><p><strong>Poids :</strong> 3 à 6 kg</p><p><strong>Gestation :</strong> 135 jours</p><p><strong>Naissance :</strong> jusqu'à 4 petits</p><p><strong>Longévité :</strong> 15 ans</p>

Pélican Frisé

Pelecanus Crispus

Lire la suite <p>Sociable et grégaire, cet oiseau migrateur ne se déplace sur de courtes distances. C’est à la fin du mois d’août qu’il quitte son aire de nidification pour n’y revenir qu’en mars. Il fréquente les milieux aquatiques tels que les lacs, les vastes étangs et les deltas dont la végétation est abondante.</p><p>Comme le pélican blanc, il pêche en groupe en poussant les poissons vers la rive où il les capture. Il en consomme quotidiennement plus d’un kilo.</p><p>Une semaine après son retour de migration, le pélican frisé commence à construire son nid, placé sur un pied de roseau proche de ceux de ses congénères. La femelle pond en moyenne 2 oeufs que les parents vont couver alternativement. Les jeunes sont nourris au nid puis directement dans la poche gulaire des parents. Au bout de 12 semaines, les jeunes pélicans savent voler et deviennent indépendants au bout de 15 semaines.</p>

Percnoptère

Neophron Percnopterus

Lire la suite <p>Les percnoptères se parent de blanc à l’âge de 5 ans. Les adultes vivent en couple généralement unis pour la vie, ils utilisent le même nid chaque année. Ils arrivent sur nos terres pour se reproduire en mars. La ponte est souvent de 2 œufs et le ou les jeunes prennent leur envol à 3 mois. Ils repartent ensuite hiverner au sud du Sahara en septembre afin de profiter durant quelques mois d’un climat plus propice.</p><p>&nbsp;</p><p>Il se nourrit principalement de cadavres et de déchets mais complète son alimentation par des insectes, des reptiles, des grenouilles, des jeunes oiseaux, et des fruits très mûrs. Le Vautour Percnoptère est capable d’utiliser une pierre pour rompre la coquille des gros œufs dont il convoite le contenu.&nbsp;</p>

Pirolle À Bec Rouge

Urocissa Erythroryncha

Lire la suite <p>Ce splendide oiseau, particulièrement intelligent, vit en petites bandes.</p><p>&nbsp;</p><p><a class="bouton table" href="https://www.oiseaux.net/oiseaux/pirolle.a.bec.rouge.html" target="_blank" rel="noopener noreferrer">En savoir plus</a></p>

Putois

Mustela Putorius

Lire la suite <p>Solitaire, le putois n’est pas un très bon grimpeur mais plonge et nage parfaitement. Il fréquente les milieux les plus variés et vit généralement en forêt et dans les lieux humides comme en bordure des marais et des étangs. Polygyne, il fréquente le terrier d’une à 3 femelles. Le putois peut glousser, siffler et gonder. Il émet des cris aigus lorsqu’il se sent en danger. Il chasse seul à la tombée du jour et durant la nuit, il se nourrit de campagnols, grenouilles et de rats musqués. Il inclut également amphibiens, poissons, insectes, oiseaux et peut être opportunistes en mangeant des baies et des fruits.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Poids :</strong> 500 g à 1,5 kg</p><p><strong>Gestation :</strong> 40 jours</p><p><strong>Naissance :</strong> 3 à 5 petits</p><p><strong>Longévité :</strong> 5 ans</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Le saviez-vous :</strong></p><p><strong>Lorsqu’il est menacé, le putois projette sur ses ennemis une sécrétion nauséabonde fabriquée par une glande se trouvant à la base de sa queue.</strong></p>

Rollier À Longs Brins

Coracias Caudatus

Lire la suite <p>Comme le rollier à ventre bleu, cet oiseau est très coloré. Il possède une couleur lilas sur la gorge et la poitrine et ses ailes possèdent des nuances de bleus passant du cyan à l’indigo et par du bleu-roi. Lors de ses vols, il effectue d’acrobatiques vols nuptiaux. Il se nourrit essentiellement de gros arthropodes comme les insectes, les criquets, les coléoptères mais également de petits vertébrés et de petits amphibiens. La femelle pond entre 2 et 4 œufs dans un nid placé en hauteur ou dans un creux naturel.</p>

Rollier À Ventre Bleu

Coracias Cyanogaster

Lire la suite <p>Cet insectivore très coloré affiche une couleur chamois-isabelle pâle au niveau du haut du corps tandis que le reste affiche différentes teintes de bleues. Les juvéniles quant à eux possèdent des couleurs plus ternes que les adultes.</p>

Saïmiri Boliviensis

Saimiri Boliviensis

Lire la suite <p>Le Saïmiri commun, dont il existe 4 sous-espèces est également appelé le « singe écureuil ». Il est arboricole et insectivore. Présent au nord-ouest de l’Amérique centrale et au sud de l’île de Costa Rica ainsi que dans le bassin amazonien, on le trouve également dans les forêts secondaires plus riches en nourriture. Le saïmiri vit en troupe et ce sont les femelles qui dirigent les déplacements. Très actif et très curieux, ce singe est rapide dans ses bonds. Il n’est que très rarement à terre, même lorsqu’il se repose. Lorsqu’il dort dans un creux d’arbre, il se recroqueville sur lui et enroule sa queue autour du cou pour se préserver de la fraîcheur de la nuit.</p>

Spatule Blanche

Platalea Leucorodia

Lire la suite <p><i>Platalea leucorodia</i>, échassier blanc immaculé, caractérisé par un long bec, large et plat, en forme de spatule, noir avec l'extrémité jaune.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Poids :</strong> 1200 à 1700 g</p><p><strong>Envergure :</strong> 130 cm</p><p><strong>Longévité :</strong> 28 ans</p><p><strong>Habitat :</strong> Zones humides côtières, avec étendues d'eau libre peu profonde</p><p><strong>Mœurs :</strong> Sédentaire</p><p><strong>Reproduction :</strong> Nid fait de branchettes et d’algues dans un arbre, 3 à 5 jeunes nidicoles qui s’envolent à 7 semaines</p><p><strong>Régime alimentaire :</strong> Son bec spatulé lui permet d'attraper de petits crustacés, épinoches et gambusies.</p><p>&nbsp;</p><p><a class="bouton table" href="https://www.oiseaux.net/oiseaux/spatule.blanche.html" target="_blank" rel="noopener noreferrer">En savoir plus</a></p>

Spatule Rosée

Platalea Ajaja

Lire la suite <p>Les spatules tirent leur nom de la forme de leur bec, allongé, large et aplati à son extrémité qui leur sert d’organe sensoriel : l’extrémité perçoit les vibrations de la vase causées par les petites proies. On les trouve dans les mangroves et marais de toute l’Amérique du sud.</p>

Spréo Superbe

Lamprotornis Superbus

Lire la suite <p>Paré de superbes couleurs, cet oiseau grégaire occupe une grande diversité d'habitats en Afrique de l'Est. Insectivore, il n'hésite pas à s'approcher des habitations humaines pour chercher sa nourriture.</p>

Sterne Inca

Larosterna Inca

Lire la suite <p>Mi sterne, mi mouette, facilement reconnaissable par son plumage gris foncé et ses moustaches blanches, la sterne inca se nourrit de crustacés et de petits poissons qu’elle repère en volant au-dessus de l’eau et capture en piquant sur eux. Cette espèce grégaire vit et niche en colonie. Son cri rappelle un miaulement de chat.</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Poids :</strong> 200 g</p><p><strong>Taille :</strong> 45 cm</p><p><strong>Habitat :</strong> Milieu marin, zones côtières</p><p><strong>Reproduction :</strong> La Sterne Inca se reproduit 2 fois par an. Elle nidifie dans des crevasses, fissures, terriers et y dépose 1 à 3 œufs.</p><p><strong>Longévité :</strong> 15 ans</p>

Sterne Pierregarrin

Sterna Hirundo

Lire la suite <p><i>Sterna hirundo</i>, est une visiteuse d’été, présente aussi bien sur les zones côtières qu’à l’intérieur des terres. Elle se nourrit de petits poissons qu’elle capture en plongeant des airs, de manière spectaculaire.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Poids :</strong> 90 à 150g</p><p><strong>Envergure :</strong> 95cm</p><p><strong>Longévité :</strong> 25ans</p><p><strong>Habitat :</strong> Zones côtières et intérieur des terres. &nbsp;Niche sur des îlots, plages et au bord de marais</p><p><strong>Moeurs :</strong> Migrateur</p><p><strong>Reproduction :</strong> Nid au sol, 2 ou 3 œufs. Jeunes semi nidicoles, envol à quatre semaines.</p><p><strong>Régime alimentaire :</strong> Petits poissons, insectes en vol</p><p><a class="bouton table" href="http://www.oiseaux.net/oiseaux/sterne.pierregarin.html" target="_blank" rel="noopener noreferrer">En savoir plus</a></p>

Suricate

Suricata Suricatta

Lire la suite <p>Le suricate est une espèce sociable et territoriale vivant en groupe de six individus en moyenne. Ils sont diurnes et se réfugient dans les terriers la nuit ou s'ils se sentent menacés. Pendant que certains cherchent de la nourriture ou se reposent, un suricate reste toujours comme sentinelle pendants que les autres ne peuvent pas être vigilants.</p><p>Le suricate est omnivore. Il se nourrit de petits reptiles, d'insectes, de petits mammifères et de petits oiseaux. Il mange aussi des oeufs, des racines et des fruits.</p>

Tamarin Empereur

Saguinus Imperator

Lire la suite <p>Le tamarin empereur est l'un des singes les plus atypiques qui soit avec sa longue moustache blanche, son pelage gris et sa queue orange, surnommé « sauteur » car il traverse les arbres très rapidement en sautant de branches en branches.</p>

Tamarin Main Rousse

Saguinus Midas

Lire la suite <p>Très fréquents dans toutes les forêts guyanaises, les tamarins à mains jaunes sont dotés d'une longue queue non préhensile et de grandes oreilles qui leur donnent une allure de chauve-souris. Grégaires, ils vivent en petits groupes de 2 à 10 individus.</p>

Tamarin Pinché

Saguinus Oedipus

Lire la suite <p>Ce singe magnifique arboricole et diurne, fait partie des espèces de primates les plus menacées au monde. Monogame, le couple dominant dirige un groupe de 6 à 12 individus.</p>

Tangara Du Brésil

Ramphocelus Bresilius

Lire la suite <p>Le tangara du Brésil se nourrit de fruits et à l’occasion, d’insectes. Chassé par des oiseaux de proies et par des singes, il vit près des plantations et des poulaillers. Le mâle est rouge et ses ailes et sa queue sont noires. La femelle se différencie par sa couleur brune. Elle pond des œufs bleus clairs marqués de points noirs.</p>

Toucan Toco

Ramphastos Toco

Lire la suite <p>Le toucan toco est reconnu par son immense bec, gros et long, majoritairement orange-rouge. Loin d’être farouche, il va jusqu’à rentrer dans les maisons pour y dérober de la nourriture. Particulièrement arboricole, il ne se déplace que rarement au sol et préfère bondir de branches en branches grâce à ses pattes robustes. Il profite même des flaques d’eau de pluie retenues au creux des grands troncs pour se baigner. Pour se nourrir, il s’aide de sa grande langue de 15 cm de long. Il consomme essentiellement des végétaux mais aussi des insectes et des araignées. Plus rarement, il va s’alimenter de lézard ou de serpent et s’attaquer aux œufs et aux poussins des petits oiseaux.</p>

Touraco À Joues Blanches

Tauraco Leucotis

Lire la suite <p>Vivant dans les forêts montagneuses d’Ethiopie, il se distingue des autres espèces de touracos par ses taches blanches visibles près des yeux. Comme tous les touracos, il est très territorial.</p>

Touraco Pauline

Tauraco Erythrolophus

Lire la suite <p>Originaire d’Angola, le touraco pauline se distingue par son plumage comportant deux pigments caractéristiques rouge et vert. Son vol est maladroit mais il est très agile pour se déplacer dans les arbres.</p>

Vari Roux

Varecia Rubra

Lire la suite <p>Le vari roux est une espèce endémique de l'île de Madagascar, il évolue dans la canopée, perché à plus de 20m de hauteur, au sein d'un groupe familial dirrigé par la femelle dominante.&nbsp;</p><p>Son pelage roux et épais le différencie des autres lémuriens qui sont noirs et blancs.&nbsp;</p><p>Le vari roux passe la plupart de son temps à chercher sa nourriture, et utilise sa queue comme balancier pour sauter dans les arbres.&nbsp;</p><p>Il se remarque par ses cris puissants qui lui permettent de marquer son territoire.&nbsp;</p><p>De par l'ampleur de la déforestation que subit Madagascar, le vari roux trouve pour seul et unique refuge les dernières forêts primaires du nord-est de l'ïle.&nbsp;</p>

Vautour Fauve

Gyps Fulvus

Lire la suite <p>En France, ce vautour a presque complètement disparu entre 1920 et 1950 et seule une petite colonie subsistait alors dans les Pyrénées, en vallée d’Ossau. Aujourd’hui, très présent grâce à de nombreux plans de protection de l’espèce, il a reconquis l’ensemble des Pyrénées et les Grands Causses.</p><p>Grégaire, il évolue en colonies importantes. Les couples sont eux constitués pour la vie. Le séjour du jeune au nid est d'environ 120 jours. Après l’envol, il reste encore plusieurs semaines avec ses parents dont il est dépendant pour l’alimentation. Nécrophage strict, son bec puissant est capable de déchirer les tissus les plus résistant. Mais sa morphologie le rend incapable de capturer la moindre proie. Le cou du vautour est dénudé de plumes pour lui permettre de plonger à l’intérieur des cadavres afin d’en dévorer les entrailles.</p>

Vautour Moine

Aegypius Monachus

Lire la suite <p>Disparu au début du XXe siècle, le vautour moine est de retour dans le ciel de France depuis 1992 grâce aux différents programmes de réintroduction.<br>Il est sédentaire et ne s'éloigne pas beaucoup de son aire de reproduction.&nbsp;</p><p>Contrairement au vautour fauve, il n'est guère sociable, vivant en couple ou en petits groupes lâches. Il se nourrit presque exclusivement de charognes mais il ne s'interdit pas de s'attaquer à un animal lent ou handicapé par la maladie, il apprécie particulièrement les lapins.&nbsp;</p><p>Le vautour moine niche généralement sur un arbre isolé à flanc de colline, entre 5 et 20 mètres. La femelle pond un œuf unique en janvier ou février. Même après l'envol, les jeunes restent dépendants des adultes pour le nourrissage.</p>