scroll

Indu

L’Ours

Lire la suite <p>Né en 2016, Indu est le représentant masculin de l’espèce sur le parc animalier. Accompagné de ses deux sœurs Misha et Trona, il est toujours partant pour amuser la galerie. Sa curiosité face aux visiteurs en fait un ours terriblement attachant ! Indu est un ambassadeur de son espèce permettant au public de mieux comprendre cet animal qui fascine depuis la nuit des temps. L’ours a toujours déchainé les passions dans notre pays concernant sa réintroduction. Pour ou contre, Pyrénées Conservation a fait son choix et défend avec conviction sa réintroduction dans ses terres d’origine : les Pyrénées.</p>

Bao

Le Panda Roux

Lire la suite <p>Agée de 5 ans, cette femelle panda roux a rejoint le parc en mars 2018. Autrefois pensionnaire du ZooParc de Beauval, sa bouille attendrissante vous convainquera de soutenir sa cause ! Avec une population estimée à 2500 individus dans la nature, le panda roux est une espèce en danger d’extinction. Vos dons permettent de soutenir le programme d’élevage européen (EEP) mis en place sur le parc. Ils permettent aussi de soutenir les actions de l’association Red Panda Network, qui pilote des programmes communautaires de protection de l’espèce dans la région du Népal.</p>

Kika

La Marmotte

Lire la suite <p>Agé de 8 ans, Kika est un mâle qui fait partie des doyens de la colonie. Toujours prêt à bondir sur le visiteur pour déguster feuilles de salades et carottes, c’est la star du parc animalier ! Pourquoi parrainer Kika ? Réintroduite dans les Pyrénées en 1948, la marmotte s’est parfaitement adaptée au milieu pyrénéen c’est pourquoi aucune menace d’extinction ne pèse sur elle. Chaque don permettra de financer des actions de conservation d’espèces pyrénéennes, telles que l’ours brun ou le milan royal.</p>

Hera

Le Gypaète Barbu

Lire la suite <p>Arrivée sur le parc en 2011 dans une volière spécialement étudiée pour son espèce, Hera est une femelle gypaète discrète qui a vu l’arrivée d’un jeune compagnon, Lino, il y a 3 ans. Son poitrail orange acquis depuis l’âge adulte la rend irrésistible ! L’espèce étant classée comme quasi menacée selon l’UICN, Hera fait l’objet d’un programme d’élevage européen (EEP) au sein du parc, qui fait partie des rares zoos à intégrer ce programme. L’objectif est d’assurer la reproduction sur site pour permettre aux jeunes oiseaux de repeupler nos montagnes.</p>