le vautour fauve

Le vautour fauve


Evoluant en colonies importantes dans les Pyrénées occidentales,  ce vautour a pourtant presque disparu entre 1920 et 1950 où seule une petite colonie subsistait en vallée d’Ossau. Grégaires, les partenaires sont souvent unis pour la vie et construisent leur nid avec quelques branches dans les cavités des parois rocheuses, notamment dans la réserve naturelle régionale du Pibeste-Aoulhet à deux pas du parc animalier. 
Bien que son aire de répartition soit très grande (étendue à l’Eurasie et l’Afrique), le vautour fauve dépend d’une économie pastorale traditionnelle. L’appauvrissement de leur ressource alimentaire, les empoisonnements et la destruction de leurs habitats de prédilection doivent nous mettre en alerte. On compte aujourd’hui près de 850 couples dans les Pyrénées, la majeure partie étant répartie dans les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées.
 
Hegalaldia et Vulture Conservation Foundation travaillent conjointement avec le parc animalier en transférant certains vautours blessés sur site. Les dons versés par les visiteurs du Parc Animalier des Pyrénées dans la roue de la conservation au niveau de la mini-ferme sont intégralement reversés à l’association Hegalaldia, reconnue comme référent en France pour les soins aux rapaces blessés. Trois gypaètes ont ainsi été sauvés par Stephan et son équipe.

nous suivre

je m’inscris pour recevoir la lettre d’information
du parc animalier des pyrénées:

EAZA AFdPZ ATVG Argeles