le vautour moine

Le Vautour moine


Le plus grand vautour d’Europe est un nécrophage strict. Contrairement au vautour fauve spécialisé dans la consommation des vicères et des muscles, le vautour moine est davantage spécialisé dans la consommation de parties plus coriaces comme la peau, les tendons et les cartilages. En Europe, sa répartition est très fragmentée. Il niche principalement en Espagne continentale et sur l’île de Majorque aux Baléares ainsi qu’en Turquie. Ces deux pays représentent 94% de la population européenne.
 
Disparu du ciel français au début du 20ème siècle, il fait partie depuis 2004 d’un programme de réintroduction dans les Grands Causses et les Alpes, sous l’impulsion de la Vulture Conservation Foundation que soutient Pyrénées Conservation. En 2009, 17 couples reproducteurs ont été localisés sur le territoire français, principalement dans les Grands Causses. Dans les Pyrénées, ce rapace est en cours de réintroduction en Catalogne, à quelques kilomètres des Pyrénées-Orientales. Il reste néanmoins sous la menace de la dégradation de son habitat, d’empoisonnement et surtout des réseaux électriques.
 
En 2017, Pyrénées Conservation a fait un don de 10 000 € à l’ONG Vulture Conservation Foundation pour soutenir le programme EEP du vautour noir. Il consiste à recueillir des vautours non volants ou blessés incapables de survivre dans leur milieu naturel. En favorisant la reproduction sur site, les jeunes oiseaux peuvent être réintroduits dans leur milieu naturel afin de repeupler nos montagnes. Ce don a également permis de financer le transport en France de 8 vautours noirs provenant d’Andalousie. Ils ont pu être réintroduits en France, dans le Verdon et les Barronies. Ces oiseaux sont les derniers spécimens de ce projet de réintroduction du vautour noir en France initié en 1988, en raison de son grand succès.

nous suivre

je m’inscris pour recevoir la lettre d’information
du parc animalier des pyrénées:

EAZA AFdPZ ATVG Argeles