le percnoptère

Le Percnoptère


Le plus petit des vautours d’Europe présente de nombreuses particularités rendant son étude passionnante. Outre le fait qu’il s’agisse d’une espèce migratrice (il trouve refuge au Sud du Sahara dès septembre, pour profiter durant quelques mois d’un climat plus propice), le percnoptère d’Egypte est capable d’utiliser des outils comme une pierre afin de briser la coquille de gros œufs. Comme ses congénères, son rôle de charognard est primordial pour faire disparaître de nombreux déchets (viandes, peaux, ossements…).
 
Il reste aujourd’hui sous la menace de plusieurs facteurs, notamment la destruction de son habitat naturel, le changement des pratiques pastorales ou encore la multiplication des produits toxiques destinés à des espèces dites « nuisibles ». Seulement 90 couples territoriaux ont été identifiés en France, dont 70 dans les Pyrénées qui reste le noyau de population le plus important du territoire national. 
 
Hegalaldia et Vulture Conservation Foundation travaillent conjointement avec le parc animalier en transférant certains vautours blessés sur site. En 2017, la somme de 2600 € a pu être récupérée grâce aux dons des visiteurs du Parc Animalier des Pyrénées. Le fonds de dotation a versé une partie de cet argent à Hegalaldia, permettant de soigner deux percnoptères d’Egypte.
 
Il faut compter environ 500 € par oiseaux. Certain spécimens, comme par exemple le jeune mâle présent sur le Parc Animalier Des Pyrénées, peuvent nécessiter des investissements plus conséquents allant jusqu’à 2000 €. Ce soutien financier au centre Hegalaldia, permet de protéger au maximum l’espèce en soignant et relâchant les Vautours dans la nature.
 
En 2015, tous les dons des visiteurs sur le Parc récoltés ont été remis à Hegalaldia. Cette levée de fonds a permis à l'association de bénéficier de 2 000 euros. Cet argent a d'ailleurs contribué à la sauvegarde d'un mâle Gypaète Barbu, finançant une partie de l'émétteur qui lui a été posé après son relâché. Pour plus d'informations sur cette opération, cliquez-ici.

nous suivre

je m’inscris pour recevoir la lettre d’information
du parc animalier des pyrénées:

EAZA AFdPZ ATVG Argeles